La devise de l'Ecole Spéciale Militaire

 

 

"Ils s'instruisent pour vaincre"

  

Donnée par l'Empereur à l'Ecole le 30 Janvier 1805, cette devise reflète l'esprit qui doit animer le jeune élève-officier : désir de victoire, devoir d'état. Elle nous rappelle que vaincre doit être notre plus ardente volonté, l'âme de notre état de chef. La défaite humiliante de 1870 conduit à reformuler la devise : « Ils s'instruisent pour défendre la Patrie ». L'Honneur est racheté dans les tranchées, lavé par le sang dans poilus et de leurs ardents chefs, cinq mille cyrards morts pour la France : décision est prise en 1921 de rendre à la  

Spéciale sa glorieuse devise d'antan. Cette fierté donne à la promotion 1920-1922 son nom : « Devise du  Drapeau ». Celle-ci rétablit le bahutage au Vieux Bahut. Le soir du baptême l'élève-officier Hubert de Lagarde expose ainsi l'orgueil de la devise retrouvée, de nouveau écrite en lettres d'or dans les plis du Drapeau :  

  

C'est le nom de notre promotion.  

Et c'est un noble nom, « Devise du Drapeau »  

Et comme il sonne bien, un peu comme un écho  

Alerte et claironnant des hauts faits de l'Histoire

Puisqu'il chante Saint-Cyr et conte ses victoires.  

  

Le Drapeau ! La Devise ! Est-il rein de si beau

Qu'un titre où l'on a pu rapprocher de tels mots ?

Et nous qui le portons, certes nous pouvons croire

Que nos casos frissonnent au souffle de la Gloire.

 

Notre Devise ! Qu'est-ce ? Un appel des aïeux  

Qui tout bas nous apprend comment se font des preux

Et comment on se venge un jour d'une défaite.  

  

Notre Drapeau ? Celui qui fit battre nos cœurs !

C'est toute la patrie blottie dans trois couleurs,

Et c'est le souvenir des morts que l'on regrette.

  

  

Hubert de Lagarde  

Promotion de la Devise du Drapeau Mort pour la France en 1945, en déportation au camp de Dora en tant que chef du réseau de Résistance « Eleuthère »